Posted on

Les Yeux Sans Visage (1960)

Eyes Without a Face movie poster.jpg

Le chirurgien Genessier (Pierre Brasseur) souhaite remodeler le visage de sa fille Christiane (Edith Scob), rendue méconnaissable suite à un accident de voiture, mais pour cela il doit effectuer des greffes de peau qu’il aura prélevée sur des jeunes filles, enlevees par son assistante (Alida Valli). Le film marque la rencontre de Georges Franju (archiviste avec Henri Langlois a la Cinematheque Francaise) avec le duo de romanciers et scénaristes Boileau-Narcejac. (Ils se retrouveront deux ans plus tard pour Pleins Feux sur l’assassin (1961), cette fois-ci pour un scénario original) .Adapté du roman de l’énigmatique Jean Redon publié dans la collection angoisse du Fleuve Noir (on chuchote qu’il s’agirait d’un pseudonyme de Fréderic Dard) ce film reste un modèle du genre. Tout se passe comme si le réalisateur n’avait jamais vu de film de ce genre et il réinvente tout… et miracle il le fait parfaitement, les cadrages, les éclairages, la direction d’acteur, un régal… et l’angoisse et bien là ! C’est un film aussi fantastique que politique, rappelant les experiences medicales et honteuses de la seconde guerre mondiale mais les images mettent en avant une espece de la magie, de l’espoir, de l’amour. Incroyable.

Advertisements

About elainelennon

An occasional movie-watching diary.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s