Posted on

Les Diaboliques (1955)

Les Diaboliques.jpg

Aka The Devils or The Fiends. Paul Meurisse est le directeur sadique d’une école de français provinciale qui a été assassinée par sa femme douce (Vera Clouzot, épouse du réalisateur) et sa maîtresse endurciée (Simone Signoret). Elles le noient dans une baignoire dans la maison de Signoret en vacances et le rendent à la piscine de l’école. Cependant, son corps n’est pas situé comme prévu et il est vu par d’autres personnes sur place. Cette adaptation du roman de Boileau-Narcejac (Celle qui n’était plus) serait l’inspiration pour Psycho: Robert Bloch a déclaré que c’était son film préféré dans le genre; Hitchcock a été battu aux droits du film par le réalisateur Henri-Georges Clouzot, qui l’a adapté avec Jérôme Geronimi; et il a ensuite acquis un autre roman par la paire pour faire Vertigo. L’atmosphère dans l’école maternelle est merveilleusement réalisée; la tension entre les femmes (à l’origine un couple lesbien dans le roman) superbement créé dans leurs caractères antithétiques; le monde terrifiant de l’après-guerre créé inoubliablement; et la fin de la torsion est simplement un choc classique. Suspense supérieure et infiniment influente, avec un prototype pour Columbo dans le détective joué par Charles Vanel. Le thème de Georges Van Parys joué sur les titres est sublime.

 

About elainelennon

An occasional movie-watching diary.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s