La Banquiere (1980)

La Banquiere.jpg

Aka Lady Banker. L’histoire de Marthe Hanau, dans tous les noms, vient de films lesbiens avant 1 Guerre mondiale sur la Dépression des années problématiques et les affaires concernant les femmes et les hommes jusqu’à la fin tragique d’une femme qui a poussé leur richesse, de partager des conseils par un système financier distribuer le journal et l’agence, qui a apparemment été basée sur des sociétés fictives. Schneider donne une merveilleuse performance, parfaitement arrondi, mais les tons changeants de la narration, des actualités humoristiques et des aigus d’une chambre à paniques bancaires, faire leur service ne sont pas pris entre les pôles de l’analyse historique et la nostalgie dans un champ précédent quelques années de Stavisky. Georges Conchon a écrit cette sortie quasi-biographique avec le réalisateur François Girod, de tout, même jette un magnifique score de Ennio Morricone dans ce domaine.

Advertisements